Indice FFB du 3ème trimestre 2021 : une hausse de 5,85% prévue pour 2022

L’indice de la Fédération française du bâtiment (FFB) est utilisé pour réviser le montant des primes d’assurance de la plupart des contrats d’assurance lié à l’immobilier, et la hausse de l’indice FFB pour 2022 s’annonce très forte !

Les contrats Assurance Habitation, propriétaires non occupant et multirisques immeuble vont être lourdement impactés.

 

L’indice inséré dans le contrat d’assurance est ainsi réévalué tous les ans à la date anniversaire du contrat pour calculer le tarif de la nouvelle cotisation que l’assuré va payer. L’assureur n’est pas obligé de l’appliquer, il peut le minorer ou le majorer. Pour cela, il tient compte des résultats technique dudit contrat d’assurance mais aussi des résultats techniques de l’ensemble du produit d’assurance qu’il diffuse.

 

L’indice FFB est mis à jour tous les trimestres par la fédération française du bâtiment. Son calcul tient compte du coût des divers éléments entrant dans le prix de revient d’un immeuble, il est un indicateur indispensable pour mesurer le cout de construction et de reconstruction. Ainsi il est naturel que les assureurs s’en servent de base pour le calcul de leur prime. L’indice FFB vient alors servir d’arbitre et donne un cap à suivre pour les assureurs, qui ne manquent pas d’appliquer les hausses que l’indice engendre.

 

Après 2 années de hausse mineure (moins de 1 %), c’est une hausse spectaculaire de 5,85% qui est attendue pour les échéances des contrats au premier trimestre 2022.

En effet, les contrats sont enregistrés en intégrant le dernier indice connu au moment de sa souscription.

Par exemple au 1/1/2022, c’est l’indice du 3ème trimestre de l’année précédente qui est publié et connu, il y a donc un décalage de 2 trimestres entre votre contrat : 1er trimestre 2022 et l’indice qui lui sera adossé : 3ème trimestre 2021.

Pourquoi une telle hausse ?

 

Les assureurs avaient prévenu depuis plusieurs semaines et les renouvellement entre compagnie et courtiers se sont avérés plus tendu cette année encore.

En cause notamment ;

  • La multiplication des sinistres d’ampleur en catastrophe naturelle : c’est une constante qui s’accélère depuis 2018, ces sinistres vont, sous l’effet du réchauffement climatique s’accélérer et devenir de plus en plus couteux. On pense notamment aux inondations, et aux incendies, mais il ne faut pas oublier les épisodes de grêle qui se répètent plus souvent. Les pluies intenses qui entrainent des ruissellements sur des zones plus au nord de l’hexagone moins habitués avec des infrastructures non préparées à l’évacuation d’eau importante.

 

  • La pénurie de matières premières et les difficultés d’approvisionnement qui entraine une très forte tension sur les prix de la construction ou de la rénovation. Les hausses de prix dans le bâtiment sont très rapides et très importantes, certaines matières comme le bois ayant augmenté de 60% en 3 mois. Je vous invite à lire cet article à ce sujet.

 

Les assureurs intervenant notamment dans les règlements des sinistres, sont directement concernés par la hausse des tarifs puisque la charge sinistre représente environ 50% du montant d’une prime. Ainsi, si les factures de réparation conséquente d’un sinistre augmentent fortement, l’assureur doit répercuter cette hausse sur la prime pour rester rentable.

 

En Multirisque immeubles, certains assureurs prévoyait déjà d’appliquer des hausses de 6 à 10%. Hausse qui incluait le dernier indice connu de 3,83%. Tout laisse à penser qu’avec un prochain indice à 5,85%, c’est une hausse très importante que l’on va voir sur 2022.

Suis-je obligé de subir la hausse ou Puis-je résilier mon contrat ?

 

Tous les contrats d’assurances donnent la possibilité à l’assuré de résilier son contrat si la majoration appliquée lors du renouvellement est supérieure à celle de l’indice de référence.

 

En fonction des contrats, l’assuré à entre 15 et 30 jours après la réception de son avis d’échéance pour résilier son contrat au motif d’une majoration supérieure à l’indice. La résiliation doit être faite par lettre recommandée avec accusé réception.

 

Pour savoir si vous pouvez résilier pour majoration :

 

Vérifier quel est l’indice appliqué à votre contrat et rapprochez-le de l’indice du même trimestre l’année précédente pour calculer la hausse de celui-ci. Vous trouverez l’information dans l’appel de prime.

Si la hausse qui vous est appliquée est au-dessus de l’indice alors vous pouvez résilier.

MAIS NE RESILIER PAS SANS AVOIR AU PREALABLE OBTENU UN DEVIS MOINS CHER !

 

Pour cela utiliser notre formulaire de contact pour que nous puissions vous faire un devis

 

En effet, ce n’est pas parce que l’augmentation est généralisée qu’elle est justifiée dans votre cas particulier.

Si votre contrat n’est pas, ou peu sinistré, il est très probable que nous trouvions, à garantie équivalente, une assurance bien moins chère que votre contrat actuel.

Quelles sont les pièces nécessaires pour faire un devis ?

 

En PNO :

vous pouvez souscrire tout de suite et bénéficiez de notre offre a 71€ pour un appartement et 153€ pour une maison.

 

En multirisque habitation et multirisques immeubles :

 

– Obtenez la statistique sinistre sur les 36 derniers mois auprès de votre assureur, (nous pouvons nous charger de l’obtenir pour vous avec votre numéro de contrat actuel en remplissant un ordre de communication)

– Envoyez-nous cela avec les Conditions particulières du contrat actuel par mail à contact@jassuremonbien.com

 

Nous reprendrons contact avec vous rapidement pour affiner le questionnaire immeuble et ainsi vous proposer plusieurs devis.

Mon immeuble est sinistré, puis-je tout de même trouver moins cher ?

 

En tant que courtier spécialisé en immobilier nous travaillons avec plusieurs compagnies active sur le marché de l’immeuble.

A ce titre, certaines proposent des produits spécifiques pour les immeubles ayant subi trop de sinistre.

 

Les solutions passent généralement par la mise en place de franchise générale ou spécifique (uniquement sur les dégâts des eaux, le vandalisme, l’incendie…).

 

L’application de franchise va permettre de maitriser la prime d’assurance et ainsi maitriser le budget de la copropriété. En effet, celui-ci est voté lors de l’assemblée générale précédente, et une copropriété ne peut pas faire face à une augmentation trop importante de celui-ci à cause d’une prime qui aurait doublée ou triplée (ce qui n’est pas rare).

La prime étant exigible à la souscription, le gestionnaire ou le syndic bénévole manque de temps pour appeler le budget complémentaire aux copropriétaires, notamment s’ils sont nombreux et peu impliqués dans leur copropriété.

Avec cette franchise, il arrive que l’équilibre du rapport sinistre sur prime soit trouvé par l’assureur avec une prime plus basse que la prime actuelle, Comment ?

Celui-ci écrête les sinistres passés en appliquant la franchise décidée sur les sinistres comme si elle avait existé dans le contrat précédent. Cela vient mécaniquement abaisser le montant globale des sinistres et c’est encore plus vrai si vous avez des sinistres d’un montant faible mais récurrent.

Si votre contrat n’avait pas été renégocié depuis longtemps, il a subi les hausses successives d’indice, et à l’apparition des sinistres récent, il a encore été fortement majoré. Ainsi, il est très au-dessus des prix du marché, et une mise en concurrence, permettra très certainement de trouver mieux, malgré les sinistres.

Mon assureur n’a pas appliqué l’indice mais a carrément résilié mon contrat !

 

L’assureur peut décider, si des sinistres sont récurrent, de ne plus appliquer de majoration mais résilier celui-ci. C’est le cas pour des compagnies qui ont souscrit massivement des contrats pendant 3 à 5 ans, et qui rentrent dans une phase de nettoyage de parc.

Pour prendre des parts de marché, ces compagnies ont généralement pratiquée des prix plus bas que leur concurrent. Les sinistres arrivants naturellement, elles finissent par perdre l’équilibre sinistre payé sur prime encaissée et deviennent déficitaire sur le produit en question.

Elles décident alors de se séparer des contrats les plus sinistrés en les résiliant à l’échéance comme le prévoit les conditions générales.

La compagnie n’ayant pas d’autres solutions à vous proposer, il est temps de vous tourner vers des courtiers spécialisés comme nous pour auditer le risque et vous proposer les solutions les mieux adaptées à votre situation.

Contactez-nous par notre formulaire de contact, par téléphone au 06.63.90.50.58 ou par courriel à contact@jassuremonbien.com

nOS SOLUTIONS D’ASSURANCE :

 

GLI :

Garantie

loyers impayés

2,14%

PNO :

Propriétaire

Non-Occupant

71€ /an

MRI :

Multirisque

Immeuble

MRH :

Multirisque

Habitation

Crédit:

Assurance

Emprunteur

Indice FFB du 3ème Trim 2023 : hausse de 0,95% pour 2024 ?

Indice FFB du 3ème Trim 2023 : hausse de 0,95% pour 2024 ?

L’indice FFB du 3ème trimestre 2023 établi par la Fédération française du bâtiment a été publié. Il s’élève à 1153,70, ce qui représente une variation de 0,95% par rapport à l’année précédente. Après une hausse de 8,30% l'année précédente sur le même trimestre, les...

read more

2 Comments

  1. EDmond BARBACANNE

    quelle est actuellement la valeur en euros de l’indice de la FFB

    Reply
    • Franck

      Bonjour, le dernier indice connu du T4 de 2022 se fixe a 1137, en legere baisse par rapport au dernier.
      la hausse sur un an est de 6,62%

      Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Share This